Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 juillet 2013 4 18 /07 /juillet /2013 10:17

nouveau logo FNACTAlors que le gouvernement engage une nouvelle réforme des retraites, la Fnact-CFTC redoute que les agents publics et fonctionnaires soient de nouveau visés pour procéder à des économies drastiques sur les retraites.

Les agents de la fonction publique territoriale perçoivent déjà des rémunérations inférieures à la moyenne nationale et, lorsque ils partent à la retraite, sont pour plus de la moitié au niveau du minimum de pension de la fonction publique…

Dans ce contexte, notre Fédération CFTC est totalement opposée à un nouveau mode de calcul des pensions sur les dix dernières années, comme cela a été évoqué, contre les six derniers mois correspondant à la rémunération la plus haute des fonctionnaires.

 

Nous sommes également opposés à de nouvelles hausses des cotisations des actifs, au-delà de celles qui sont déjà programmées pour les années à venir pour atteindre le même niveau que dans le privé. En sachant que dans la fonction publique, les primes ne donnent pas lieu à cotisation (ou très accessoirement avec le régime additionnel de la fonction publique), ce qui écorne d’autant leurs pensions. Et désavantage les futurs pensionnés de la fonction publique (territoriale).

 

Alors que les pensions territoriales sont en moyenne inférieures à 1 200 euros par mois, il nous paraît inacceptable de procéder à une diminution du pouvoir d’achat des retraités tant en jouant sur l’indexation des pensions que sur les abattements fiscaux. Concernant les retraités territoriaux, la FNACT-CFTC demande donc le maintien de l'abattement de 10 % dont bénéficient les retraités, refuse la désindexation des retraites, s'oppose à la fiscalisation de la majoration pour enfant, et réclame le retour aux anciennes conditions d'attribution du minimum contributif du régime général et du minimum garanti de retraite de la fonction publique.

 

En revanche, comme elle le défend depuis les précédentes réformes, la Fnact-CFTC est convaincue qu’une réflexion sur l’âge de départ à la retraite doit être sérieusement engagée.

 

Certains agents qui exercent des métiers usants, comme les égoutiers, doivent pouvoir partir à la retraite dès 50 ans, comme d’autres professions dont l’espérance de vie plafonne. À l’inverse, le départ à la retraite peut être reculé pour d’autres professions dont la pénibilité ou les perspectives de carrière favorisent le prolongement de celle-ci.

 

Les conditions de départ à la retraite doivent donc être précisément négociées pour éviter d’adopter des mesures unilatérales qui ne prennent pas en compte les spécificités professionnelles.

 

La Fnact-CFTC agira donc dans les prochains mois et dans les négociations pour sauver le système de retraite sans procéder à une nouvelle dégradation des droits à pension, en particulier dans la fonction publique.

 

Lors de la rencontre du jeudi 18 juillet 2013 avec la ministre des Affaires sociales, la délégation CFTC comprendra donc un représentant des fonctionnaires et des retraités de la fonction publique pour s’opposer et à la baisse des pensions et au durcissement des conditions de départ avec une pension à taux complet.

Partager cet article

Repost 0
Published by CFTC CG92 - dans Actualités
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : CFTC CD92
  •                       CFTC CD92
  • : Blog du Syndicat CFTC des agents du Conseil Départemental des Hauts-de-Seine.La CFTC CG92 a intégré le réseau UTILE une nouvelle façon de concevoir le syndicalisme.
  • Contact

Recherche

Catégories